Detail - 6eme Sens immobilier

Quelles aides à l'achat dans l'immobilier neuf ?

Vous êtes futur primo-accédant ? Vous ne le savez peut-être pas, mais vous pouvez obtenir des aides pour un achat dans l'immobilier neuf.

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) 

En attendant un éventuel prolongement, le Prêt à Taux Zéro est pour l'instant valide jusqu'à fin 2021. Il est particulièrement intéressant si vous cherchez à acheter un bien immobilier sans avoir un apport très important. Le PTZ vous permet de financer jusqu’à 40 % de ce bien, vous devrez ensuite le rembourser à l'Etat sans payer d'intérêt.

Pour bénéficier de cette aide pour votre achat immobilier neuf, il y a quelques impératifs :

  Ne pas avoir été propriétaire de son domicile 2 ans avant la demande du prêt

  Ne pas dépasser 3300 € de revenus mensuels (pour une personne seule) et 6600€ (pour un couple)

Le Prêt Action Logement

Anciennement appelé le « 1% logement » ou « prêt patronal », le Prêt Action Logement est une aide financière à laquelle contribue l’employeur. Le principal avantage de ce crédit est son taux d’intérêt de 1,5 %, plus faible que celui d’un emprunt classique.

Le PAL peut être sollicité par les personnes qui travaillent dans une entreprise d’au moins 10 salariés sans condition de ressources : il peut donc être accordé indépendamment des revenus perçus.

Le montant du Prêt Action Logement est de 40 000 € maximum dans la limite de 40 % du coût total de l’achat avec ou sans travaux.

Qui a droit au Prêt d'Accession Sociale ?

Parmi les aides à l'achat immobilier dans le neuf, le PAS (Prêt d'Accession Sociale) est un prêt spécifique pour les primo-accédants ayant de faibles revenus. Il sert à acquérir sa résidence principale avec une aide et des taux d'intérêts moindres, qui peuvent être fixes, variables ou à taux modulable.

Pour bénéficier du Prêt d'Accession Sociale, il ne faut pas dépasser un certain plafond de revenus annuels, variables en fonction de la région où habite le bénéficiaire : de 24 000 € à 37 000 € pour une personne seule. D'autres critères sont pris en compte comme l'apport personnel, les revenus globaux du ménage ou encore le taux d'endettement.

Les aides personnelles au logement

Si votre logement est votre résidence principale et que vos ressources sont modestes, vous pouvez prétendre à l’une des trois aides au logement suivantes :

·  L'Aide Personnalisée au Logement (APL) est accordée aux locataires et sous-locataires de moins de 30 ans. Vous pouvez en faire la demande afin de réduire le montant de votre loyer ou vos mensualités d'emprunt. Pour en bénéficier, vos revenus ne doivent pas dépasser les plafonds de ressources établis et le logement doit être conventionné.

·  L’Allocation de Logement familiale (ALF) est destinée aux familles, jeunes ménages, femmes enceintes ou ménages avec un ascendant ou un descendant dépendant à charge.

·  L'Allocation de Logement Sociale (ALS) est également réservée aux propriétaires de logements sociaux qui n'ont droit ni à l'APL, ni à l'ALF. Là aussi, l'attribution se fait sous conditions de ressources des 12 derniers mois.

En savoir plus sur les différentes aides au logement.

Il existe de nombreuses aides à l'achat dans l'immobilier neuf pour les primo-accédants. Avant de contracter un prêt immobilier, n’hésitez pas à regarder autour de vous les sources d’apports et aides potentiels.