Detail - 6eme Sens immobilier

Une baisse des loyers pour 80% des grandes villes

Selon l'Observatoire Clameur, chiffres à l'appui, "depuis le début de l’année 2015, la reprise d’activité du marché locatif privé se confirme. Alors que normalement durant l’hiver le marché se replie, en ce début d’année la mobilité reste soutenue". En effet, le taux de mobilité résidentielle des locataires a connu une hausse de 0,8% entre les années 1998 et 2015.

Cette reprise n'empêche pas une baisse des loyers: Clameur affirme qu'après avoir augmenté en 2014, le repli des loyers de marché "est rapide cette année, à un rythme comparable à celui qui s’était observé en 2013 à la même époque (-0.9 % depuis le début de l’année, en glissement annuel)". 

53,6% des villes de plus de 10 000 habitants et 80% des grandes villes de plus de 148 000 habitants sont concernées par ce recul. Paris, avec -3,5%, rencontre la plus forte baisse, avant Nice et le Havre, qui affichent -3,3% chacune.

L'allongement des délais afin de relouer un logement, qui s'établit actuellement à une moyenne de huit semaines, est un facteur d'incitation pour les propriétaires de baisser leurs loyers. D'autant plus que ces derniers réalisent de moins en moins de travaux dans leur logement avant de le remettre en location. Or ce constat crée de l'inquiétude du côté des pouvoirs publics et des acteurs de l'immobilier, qui voient déjà autour de 30 000 logements minimum voués à être ôtés du marché pour cause de désuétude.

Quoi qu'il en soit, les loyers ne devraient pas revenir à la hausse avant un petit moment.

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry - Société Gkri