Logement: Manuel Valls présente les mesures contre un "apartheid social"

Après un début de janvier particulièrement marquant avec les attentats de Paris, le gouvernement a planché sur les solutions qui permettraient de réenclencher le lien entre les quartiers sensibles et la République.

Un comité interministériel, "Egalité, Citoyenneté, la République en actes", a ainsi été mis en place et s'est réuni afin de présenter les mesures pensées par le gouvernement de Manuel Valls. Ce dernier, qui avait parlé d'"apartheid" en évoquant ces habitants de zones très peu mixtes, où le sentiment de se sentir relégués est manifeste, a par conséquent dévoilé ces mesures. Celles-ci se concentrent autour de trois axes majeurs:"Vivre dans la République", "La République au quotidien" et "La République pour tous". 

Dans le dessein d'échapper aux "villes-guettos", le gouvernement a décidé d'une limitation de la construction de logements sociaux au sein des 1 500 quartiers prioritaires qui en comptent déjà minimum 50%. La loi Solidarité et rénovation urbaine (loi SRU), imposant la construction de 25% de logements sociaux aux communes de plus de 3 500 habitants, représente le support principal de ce dispositif de limitation. Les préfets récalcitrants pourraient être alors saisis pour construire du logement social dans leurs communes.

 

 

 

Article réédigé par Gaëtane Valéry - Société Gkri

Photo: source gentlemale.fr