Logements sociaux/Construction: des sanctions plus strictes en cas de non-respect des quotas

Ce jeudi, lors d'une conférence de presse, le Chef de l'Etat a assuré que la loi concernant la construction de logements sociaux devrait être rigoureusement appliquée. Il prévoit ainsi des sanctions plus sévères auprès des élus qui ne respectent toujours pas les quotas que la loi impose.

Il s'agit en effet pour François Hollande de "faire en sorte que la loi SRU soit strictement appliquée, que des communes ne puissent pas s'en dégager et s'il le faut les sanctions seront renforcées, le pouvoir des préfets sera lui-même conforté pour prendre les décisions en matière de construction de logements dans ces villes-là".

Le Président de la République affirme en outre que "trop de bailleurs sociaux s'arrangent pour que ce soit toujours dans les mêmes endroits qu'on mette les populations les plus difficiles. Il y a d'ailleurs trop de bailleurs sociaux. Il faudrait qu'on fasse un travail de simplification, de réduction". Il conclut en énonçant que l'idée est "qu'il y ait plus de logements qui soient créés partout en France, c'est le grand enjeu".

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry - Société Gkri

Photo: source lesnewseco.fr