Detail - 6eme Sens immobilier

La construction de logements neufs en difficulté

Le 29 août dernier Manuel Valls avait annoncé les mesures inscrites dans son plan de relance de la construction de logements neufs. Or, malgré un plan cohérent, les dispositifs sembleraient se mettre en place trop lentement. C'est ce qu'affirme le président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) François Payelle, qui fait part de son inquiétude lors d'un entretien avec le Club Immo, portail vidéo du Figaro: "Le plan de relance du gouvernement a répondu aux attentes. Il doit maintenant être traduit d'urgence en actes. Hélas, force est de constater que les retards s'accumulent et minent la confiance des particuliers comme des entreprises". Et plus les mois passent, moins la construction est dynamique. Ainsi, il pourrait y avoir moins de 300 000 mises en chantier dans le neuf cette année.

Monsieur Payelle poursuit et assure que 3 à 9 mois ont été perdus en ce qui concerne la mise en oeuvre de nouvelles normes techniques. Une cinquantaine de mesures était prévue pour la fin de l'année 2014, mais certaines sont repoussées jusqu'au deuxième trimestre 2015.

Aussi des dispositifs juridiques afin de rendre le marché plus souple ont été décidées. L'idée est de simplifier les autorisations autant dans le secteur de l'urbanisme que la construction des logements neufs. Mais alors que parmi ces mesures plusieurs ne seront votées qu'au premier semestre 2015, d'autres n'ont pas la garantie d'être concrétisées.

Enfin, lors de la présentation du plan de relance de la construction avait été abordé le sujet de l'incitation auprès des particuliers à investir dans l'immobilier. Le dispositif Pinel, qui sera bientôt voté afin d'être intégré au projet de loi de Finances 2015, revêt des avantages et attire, toutefois les potentiels acquéreurs préfèrent attendre son adoption définitive avant de s'engager dans leur recherche. D'autant plus qu'il se murmure que ce texte, à l'initiative de la ministre du Logement, pourrait être encore modifié.

Le secteur de la construction, déjà résolument fragile, se maintient dans une insécurité évidente et le plan de relance annoncé par le Premier Ministre à la fin de l'été reste relativement abstrait. Rien de suffisant dans tous les cas pour rassurer la profession des promoteurs immobiliers...

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry - Société Gkri