Detail - 6eme Sens immobilier

Logement: l'Insee affirme qu' « un niveau plus élevé d'aides au logement pousserait à la hausse les loyers privés »

Et si les aides au logement impactaient sur le niveau des loyers? C'est sur cette question que s'est penchée l'Insee dans sa dernière étude. La conclusion qu'il tire de cette étude confirme quelque peu son interrogation: « un niveau plus élevé d'aides au logement pousserait à la hausse les loyers privés ».

L'Institut explique en effet que malgré une idée tout à fait honorable de la part de l'Etat d'aider les ménages les plus modestes, « ces aides peuvent avoir un effet inflationniste : comme elles permettent à certains ménages d'accéder à des logements de meilleure qualité, la demande s'accentue et peut conduire à une hausse des loyers si le nombre et la qualité des logements ne s'ajustent pas suffisamment ». 

Un effet inflationniste qui met en évidence des effets négatifs: on remarque des disparités des prix des loyers selon les zones (la zone 2, qui correspond aux agglomérations comprenant plus de 100 000 habitants, hors Paris et sa petite couronne, a des loyers bien supérieurs à la zone 3, qui représente l'ensemble du reste du territoire) et des contrastes de surfaces (-2,3% pour celles des logements de zone 2). Autre complexité qui intervient avec "le nombre de logements locatifs offerts, tel que mesuré par la part du secteur locatif privé dans la commune ": bien qu'il y ait un effort sur l'investissement locatif dans ces zones, les potentielles recettes liées au zonage demeureraient "trop faibles pour qu'une augmentation significative du parc puisse être observée".

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry - Société Gkri