Detail - 6eme Sens immobilier

Taxe foncière sur les propriétés bâties: une "hausse édifiante" que dénonce l'UNPI

Le dernier Observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties vient d'être publié par l'Union nationale de la propriété immobilière. Et le constat présente une "hausse édifiante" : la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) a progressé en moyenne de 21% entre les années 2008 et 2013, et ce dans près de 36 000 communes.

Pour l'UNPI, la cause principale est le " cumul de deux augmentations : celle des valeurs locatives, assiette de l’impôt, par la loi de finances (majoration forfaitaire de 9,65 % en cinq ans), et celle des taux d’imposition décidés et votés par les élus locaux (+ 10,65 % en moyenne )". C'est plus que l'inflation (qui était, selon l'Insee, de 5,87% durant ces 5 années), mais plus aussi que la hausse des loyers du parc privé et celle des salaires.

Le président de l'Union, Jean Perrin, voit ici un vrai "dérapage insupportable de la taxe foncière", qui "pèse de plus en plus lourd sur le budget des ménages, allant jusqu’à représenter plusieurs mois de loyer, de salaire, ou de retraite". 

Malgré ce bilan inquiétant, la tendance en 2014 se montre rassurante: ils étaient 36 départements à augmenter leurs taux en 2013, contre 13 en 2014. Reste à savoir ce qu'il en sera pour 2015: vers une tendance inversée ou une explosion record de la TFPB?

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry - Société Gkri