Detail - 6eme Sens immobilier

Taxe d'habitation: chère dans les communes modestes et faible dans les villes aisées

D'après une étude qu'elle a récemment effectué, la Confédération générale du logement (CGL) affirme au quotidien La Tribune, que des inégalités territoriales peuvent se remarquer au niveau de la taxation: "les collectivités territoriales qui ont un faible pourcentage de ménages imposés sur le revenu, un faible PIB par habitant, un faible produit des entreprises et un fort pourcentage de logements sociaux ont un taux de taxe d'habitation plutôt élevé". Des écarts manifestes conduisant à ce constat "édifiant" . 

La CGL, qui a relevé un peu plus de 36 000 taux de taxe d'habitation en 2012, énonce que ces derniers sont fortement variables d'une région à l'autre. La Tribune écrit par ailleurs que 43 départements appliquent "un taux supérieur à la moyenne calculée(...), qui est de 20,67 %".

 

Mais alors, quelles sont les solutions permettant d'éradiquer ces disparités?

Selon le groupement, il s'agirait de remplacer la taxe d'habitation par "une taxe reposant sur les revenus", mais aussi de mettre à jour les valeurs locatives. Aussi, la Confédération souhaite vivement la mise en application de l'obligation légale de transmettre le montant de la taxe d'habitation à tout futur locataire ou acquéreur. 

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry - Société Gkri