Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte
Actualités de l'immobilier
retour

Plus de la moitié des personnes en demande d'hébergement d'urgence sont restées sans réponse cette année

Les hébergements d'urgence sont définitivement insuffisants. C'es ce que déplore, avec amertume, la Fédération nationale des associations d'accueil et de solidarité (Fnars).

 

En effectuant une "synthèse du baromètre 115", qui couvrait 37 départements, la Fnars fait ressortir que 58% des demandes d'hébergement, sur la période du 29 octobre 2012 au 31 mars 2013, n'ont pu être assouvies. Elle affirme que « Sur les 50 000 personnes qui ont sollicité le 115 cet hiver, 20 000 ont obtenu un refus systématique à leurs différentes demandes ».


Et cela démontre que l'hébergement d'urgence concerne tous les profils, puisque l'on remarque dans cette étude que personne n'a été épargné: on retrouve autant dans les requêtes, des familles (+58% de demandes cette année) que des personnes étrangères ou encore des hommes seuls.

 

La Fnars dénonce les carences du gouvernement dans ce domaine, et insiste sur la nécessité d'"un changement urgent".

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry (Société Gkri)