Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte
Actualités de l'immobilier
retour

Métier de syndic: l'ARC, l'UFC-Que Choisir, et leur requête aux sénateurs

Demain le projet de loi Alur, porté par Cécile Duflot et traitant pour l'Accès au Logement et pour un Urbanisme rénové, sera examiné par le Sénat. C'est dans ce contexte que l'ARC (Association des responsables de copropriétés) et l'UFC-Que Choisir font la requête aux sénateurs, à propos du métier de syndic, de "mettre un terme définitif aux excès constatés dans la profession".

 

Ensemble, ils énoncent: "Si les principes d’un véritable forfait de base et d’un compte séparé ont bel et bien été actés,  certaines modalités laissent craindre que ces avancées ne soient vidées de leur substance". Par conséquent, pour s'affranchir d'"un risque réel de contournement", leurs demandes sont les suivantes:

* "exiger que le syndic soit tenu d’inscrire la question du choix de la banque à l’ordre du jour de l’assemblée générale, aux fins de lui rendre son pouvoir de décision"

* "interdire au syndic de majorer ses honoraires en cas de choix d’une autre banque que la sienne"

* "limiter le montant des prestations privatives imposées par le syndic au copropriétaire en situation d’impayé ou en phase de vente de son lot" 

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry (Société Gkri)