Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte
Actualités de l'immobilier
retour

Les français déménagent de moins en moins, et les loyers augmentent peu

Les français, atteints par l'augmentation du chômage et les incertitudes quant au pouvoir d'achat, deviennent de plus en plus frileux à l'idée de déménager. Et le ralentissement économique, qui touche bien sûr le secteur de l'immobilier, a une incidence certaine sur le marché locatif.

 

En effet, les loyers, qui avaient encore tendance à augmenter en 2012, avec une hausse de 2,2%, stagneraient presque actuellement.

Ainsi, depuis le début de cette année, et selon l'Observatoire des loyers Clameur, les loyers facturés aux récents locataires ont augmenté de 0,5%, alors que dans le même temps l'inflation a augmenté de 1%.

 

Notons que cette moyenne renferme d'importantes disparités si l'on observe de plus près les régions et leurs loyers:

Par exemple, 30% des grandes métropoles connaissent une baisse des loyers, comme Paris, ville la plus chère de France, où ceux-ci ont baissé de 1,3%, ce qui revient à 23,90 euros/m². On remarque une tendance à la baisse aussi à rennes, Nice, Bordeaux, au Havre ou encore au Mans.

Et dans 45% des grandes agglomérations, la hausse des loyers reste discrète (moins de 0,6%), comme à Montpellier, Marseille, Strasbourg, Villeurbanne, Dijon ou encore Grenoble.

Or, certaines villes se maintiennent face à la conjoncture, et les bailleurs continuent alors d'augmenter les loyers entre deux locataires. C'est le cas à Lille, Angers, Toulouse, Reims, ou encore à Lyon, métropole où la hausse est de 1,1% et le prix au m& de 12,80 euros.

 

 

Nous rentrons par conséquent dans une période où l'évolution des loyers ne devrait pas changer tout de suite, et période durant laquelle les locataires déménageront moins.

 

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry (Société Gkri)