Detail - 6eme Sens immobilier

La fiscalité française, cause des prix élevés de l'immobilier?

D'après une étude qu'elle a publiée mardi 21 octobre, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) affirme que la fiscalité immobilière française serait sûrement l'explication aux prix élevés de l'immobilier dans l'Hexagone.

Elle a ainsi sollicité le cabinet d'avocats Fidal, afin que ce dernier effectue la comparaison à un niveau européen de la fiscalité portant sur la construction et l'achat d'un logement et dont le montant serait de 200 000 euros.

Le constat est inquiétant: avec une TVA et des droits de mutation payés par les particuliers, les taxes revenant aux promoteurs, la fiscalité de notre pays atteint 27% de la valeur du bien. C'est 12,5 points de plus en moyenne que dans les autres pays comparés dans cette étude (Belgique, Espagne, Allemagne, Italie, Pays-Bas et Royaume Uni). C'est par exemple trois fois plus qu'en Allemagne et en Italie. 

François Payelle, président de la FPI, résume ce bilan: "Notre fiscalité immobilière est la plus élevée d'Europe et son évolution depuis dix ans est un facteur expliquant la hausse des prix des logements". Afin d'illustrer cela, il cite la taxe d'aménagement, correspondant à 11%  du prix de vente d'un logement esttimé à 200 000 euros: "Lorsqu'elle a été refondue il y a deux ans, on nous avait promis qu'il n'y aurait pas d'inflation. Deux ans plus tard, les hausses sont comprises entre 30 % et 60 % selon les collectivités". 

Désormais pointée du doigt, la fiscalité immobilière française nécessite en urgence une évolution à la baisse avant de desservir définitivement un secteur indispensable au paysage économique français.

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry - Société Gkri