Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte
Actualités de l'immobilier
retour

L'Ordre national des architectes propose de "faire une pause"

Lionel Carli, le président de l'Ordre national des architectes, appelle les élus locaux à "faire une pause" avant de s'impliquer dans l'utilisation des futurs outils permettant d'accélérer la construction de logements neufs.

 

A première vue, cette idée peut sembler étrange, étant donné la conjoncture qui démontre une pénurie de logements et une véritable urgence à relancer la construction.

 

Or, lors d'un entretien à l'AFP, Monsieur Carli estime qu'il est indispensable de faire "un diagnostic urbain, architectural et paysager". Et rappelons que la loi incitant au recours aux ordonnances, qui a pour but de relancer la construction de logements neufs, prévoit entre autres l'autorisation de dérogations aux règles d'urbanisme pour surélever des immeubles, construire en plus petite quantité les places de parking, ou encore faciliter la possibilité de transformer des bureaux vides en logements.

 

Le président de l'Ordre national des architectes reconnaît que ces mesures vont "globalement dans le bon sens" qui voit ici la possibilité d'"ouvrir le champ des possibles" dans le secteur de l'urbanisme.

Il se réjouit en outre de l'idée de privilégier une densification des zones déjà construites plutôt que de tomber dans l'étalement urbain, idée que l'on peut retrouver dans le projet de loi ALUR, présenté hier mercredi en Conseil des Ministres.

 

Néanmoins, l'architecte, qui représente et défend quelque 30 000 confrères, met en garde "à ne pas répéter les erreurs du passé".

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry (Société Gkri)