Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte
Actualités de l'immobilier
retour

Century 21 incrimine le ministère du Logement

Le célèbre réseau d'agences immobilières Century 21 accuse le ministère du Logement, Cécile Duflot en tête, de pousser les investisseurs à fuir le marché locatif. Il considère en effet que la loi Alur éloigne les investisseurs de l'immobilier résidentiel, et pousse à anticiper une pénurie de logements locatifs.

 

Le réseau, via la comparaison de ses opérations entre 2012 et 2013, constate une baisse manifeste de la vente de logements à des investisseurs locatifs. Laurent Vimont, président de Century 21, compare ce bilan à "une véritable lame de fond", qui existe depuis "déjà trois trimestres, alors que la part des investisseurs, était, au mieux, stable depusi plusieurs années". 

On parle de 81 000 logements anciens qui auraient été laissés à l'abandon depuis début 2012.

 

La capitale française symbolise bien ce constat, puisque Century 21 observe une baisse conséquente de la part des investisseurs locatifs dans son portefeuille, baisse qui atteint presque 27%. D'après Monsieur Vimont, cela a pour causes les "contraintes de la loi Alur", qui incite les investisseurs "se détourner de la location et reporter leurs investissement sur l’immobilier d'entreprise et de commerce".  Il poursuit: "Nos membres sont unanimes : les particuliers sont paniqués et ne comprennent pas pourquoi, alors qu’il est incapable de construire des logements là où il le faudrait, le gouvernement se mêle de leurs affaires". Et la mise en place de l'encadrement des loyers n'est qu'une entrave supplémentaire: c'est un « dispositif adapté au marché parisien mais qui est pourtant entré en vigueur dans trente-neuf agglomérations, soit plus de 800 communes… »

 

Si cette conjoncture perdure, le président du réseau imagine déjà un retour au tristement célèbre Hiver 54, "avec des files d’attente devant les logements". Une situation que personne n'espère subir du côté de l'Hexagone...

 

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry (Société Gkri)