Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte
Actualités de l'immobilier
retour

Barack Obama se félicite et s'octroie une part de responsabilités dans la reprise du marché immobilier

Lors de son allocution hebdomadaire à la nation ce samedi, le président américain Barack Obama s'est félicité de la reprise du marché immobilier aux Etats-Unis, et s'est attribué une part de responsabilités dans ce succès. Il a par ailleurs appelé le Congrès à accepter la nomination d'un nouveau responsable pour l'agence supervisant les établissements de prêts.

 

Après l'éclatement de la bulle immobilière il y a sept ans, "qui a provoqué la pire crise économique depuis la Dépression et a coûté leur emploi et leur maison à des millions d'Américains, le marché immobilier est en train de guérir". Désormais,  "les ventes sont en hausse. Les expropriations baissent. Les constructions s'amplifient" et les prix remontent, doucement mais sûrement.

 

Barack Obama affirme que sa priorité a été d'"aider les propriétaires responsables et éviter les imprudences qui ont provoqué la crise", et il considère que les dispositifs mis en place par son administration ont pu aider plus de deux millions de personnes à refinancer leurs emprunts, ceci générant chez elles une économie moyenne de 3000 dollars par an.

En outre, une agence a été créée afin d'aider les consommateurs. Elle  "met en place des protections, comme par exemple une façon plus simple d'accéder aux emprunts, qui aideront les familles qui travaillent dur, à ne pas être escroquées".

 

Le Président américain reste cependant lucide sur la conjoncture et reconnaît qu'il y a "encore du travail", qu'il faut aider plus les "propriétaires responsables" dans l'incapacité de refinancer leurs prêts, et les familles  "qui ont fait ce qu'il fallait faire mais doivent pourtant rembourser plus que la valeur de leur maison".

 

L'économie des Etas-Unis et "le marché immobilier progressent mais nous pouvons faire beaucoup mieux si nous travaillons ensemble" a-t-il conclu.

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry (Société Gkri)