Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte
Actualités de l'immobilier
retour

La première maison de retraite publique

Située dans l'Essonne, à proximité de Courcouronnes, une maison de retraite d'un nouveau genre vient d'être inaugurée. Cet établissement d'hébergement pour personnes âgées sera géré par le département concerné, et offrira des places pour un montant de 60 euros chacune/jour. 

 

Selon la ministre déléguée chargée des Personnes Âgées et de l'Autonomie, "c'est l'ébauche d'un service public de l'âge". En effet, Michèle Delaunay, qui se désolait de l'inaccessibilité des établissements et de leurs tarifs bien trop onéreux, voit en cette nouvelle formule publique d'hébergement une solution pour anticiper et prevenir l'augmentation du nombre de personnes âgées en Essonne, et sur tout le territoire.

 

Cette maison de Courcouronnes, qui pourra accueillir une soixantaine de résidents dès 2014, pourrait être la première d'une longue liste. A savoir que dans le département de l'Essonne, deux autres établissements du même type devraient aussi voir le jour. 

 

Le seul obstacle à des maisons de retraite du service public sur l'ensemble du territoire serait les prix de l'immobilier, qui varient énormément en fonction des régions: le prix d'une place dans une maison dans un établissement pour personnes âgées est de 2242 euros en Ile-de-France, contre 1819 euros en Province, ce qui correspond à un écart de 26%.

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry (Société Gkri)