Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte
Actualités de l'immobilier
retour

L'immobilier haut de gamme s'essoufflle

Récemment, l'affaire Depardieu a fait grand bruit. Et à l'image de l'acteur, nombreux sont les français très aisés qui choisissent de s'expatrier.

La cause est principalement le dispositif fiscal que prévoyait il y a encore peu de temps le gouvernement, avec une taxe de 75% pour les revenus supérieurs à 1 million d'euros par an. Or les Sages n'ont finalement pas validé cette mesure.

Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, a affirmé ce mercredi que les modalités concernant une contribution exceptionnelle sur les revenus les plus importants seraient définies d'ici "quelques semaines".

 

Suite à l'expatriation volontaire à l'étranger de ces centaines de ménages aisés, l'immobilier de luxe voit par conséquent son offre augmenter sans pour autant trouver beaucoup d'acquéreurs. Bien qu'une baisse des prix du haut de gamme soit d'actualité, la demande n'est pas importante.

 

Ce constat provient de deux facteurs majeurs:

Tout d'abord, comme énoncé ci-dessus, les français fortunés quittent le territoire. Mais l'autre raison est que l'hexagone attire moins qu'avant, de par sa fiscalité actuelle. Le Qatar , ou encore les Emirats Arabes Unis parviennent à maintenir un marché du luxe français, mais de nombreux étrangers sont désormais réticents.

 

Alors, la France, enfer ou paradis fiscal ?

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry (Société Gkri)