Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte
Actualités de l'immobilier
retour

Le message des professionnels de l'immobilier au gouvernement

Les mesures du secteur de l'immobilier doivent être révisées

 

 

Il faut repenser les aides, quelles qu'elles soient, en matière de logement. En effet, un collectif de représentants des métiers de l'immobilier (transaction, location, promotion, construction etc...), via la voix de la Fédération française du bâtiment (FFB), demande au gouvernement de donner une nouvelle bouffée d'oxygène au secteur du logement. 

 

En effet, avec, depuis deux ans, une construction de logements sociaux qui n'a pu être établie seulement grâce "à une très forte mobilisation de fonds propres des organismes", et avec une hausse de la TVA, l'objectif du gouvernement d'ériger 150 000 logements sociaux et 500 000 logements neufs, va sembler extrêmement compliqué.

 

Quatre propositions pour faciliter les objectifs

 

 

Par conséquent, cette association publie, dans son communiqué, quatre propositions pour que la conjoncture change, et pour que les objectifs fixés se réalisent:

 

* une baisse de 7% à 5% du taux réduit de la TVA, exécutoire aux travaux du bâtiment, dans le but de maintenir l'activité et de créer 150 000 logements sociaux par an;

* une réforme de l'éco-prêt à taux zéro, afin qu'il devienne l'élément indispensable de la transition énergétique;

* un retour aux vertus originelles du PTZ+, pour une meilleure primo-accession à la propriété, surtout pour les ménages en difficulté;

* une lutte plus efficiente contre la concurrence déloyale et une exclusion du bâtiment du régime de l'auto-entrepreneur, pour ne pas avoir une délocalisation de l'emploi;

 

 

 

Article rédigé par Gaëtane Valéry (Société Gkri)