Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.
En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation.
J'accepte
Actualités de l'immobilier
retour

La demande de la FNAIM au gouvernement suite aux déclarations d'Arnaud Montebourg

Les propos d'Arnaud Montebourg

 

Le Ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a déclaré dimanche vouloir taxer les banques, et l'immobilier, afin de "relancer la compétitivité en baissant la charge les entreprises". Il pense que le gouvenement "doit aller chercher les secteurs abrités de l'économie, les secteurs qui font beaucoup d'argent sans finalement trop se fatiguer".

 

Réaction de la FNAIM

 

Le président élu de la FNAIM, Jean-François Buet, réagit à ces propos et démontre son inquiétude aujourd'hui dans un communiqué de presse. Selon ce dernier, sachant que le secteur de l'immobilier "regroupe déjà à lui seul 30 000 entreprises et représente plus de 200 000 emplois, sans compter les emplois induits", "une fiscalité supplémentaire sur ce secteur engendrerait irrémédiablement une baisse importante de l’activité avec une incidence immédiate sur l’emploi". 

Il ne faut surtout pas, selon Jean-François Buet, qu'Arnaud Montebourg mette en application cette idée de taxation des banques et de l'immobilier. Il en appelle alors au gouvernement de suspendre la prévision de cette mesure.